Enfin, des migrants arrivent tous les jours…
Pour le moment nous en avons repérés un bonne soixantaine et dans un total dénuement. Ils n’ont que les fringues qu’ils portent et ne connaissent pas la ville, les lieux où aller pour manger, faire les papiers.
Des gens les aident et nous faisons ce que nous pouvons.
On est loin des effets de communication et de blah blah.
Nous n’allons pas en dire plus… À suivre

Publicités